Air France : la compagnie bientôt nationalisée ?


Guillaume Rolland

16/07/2020



Air France : la compagnie bientôt nationalisée ?

 

Alors que le retour vers le transport aérien se fait timidement, la compagnie Air France n’échappe pas à la règle. Malgré la réouverture de l’espace Schengen ainsi que d’autres pays dans le monde la fréquentation de ses vols n’est pas suffisante pour dégager l’horizon obscurcit par la crise sanitaire. Et alors que le temps passe et que les choses ne changent pas, la situation de la première compagnie française tend de plus en plus vers une nationalisation !

 

Ayant subi de plein fouet la chute vertigineuse du CAC40  lié à la crise du covid et s’attendant à une reprise difficile mais une reprise quand même ! Air France avaient donc prévus un plan de restructuration de son effectif (ce plan prévoyant 7 580 licenciements) et avaient laissé une partie des lignes de la filiale Hop! au concurrent Transavia. Néanmoins, malgré ce plan pourtant “lourd” mais minimaliste au vue de la complexité de l’entreprise et censé ramener un certain équilibre, cela ne suffirait pas. 

 

Hop! le principal visé  

En effet, bien que les lignes domestiques représentent un certains revenu, celui-ci serait insuffisant versus les lignes long courrier. De ce fait, la filiale se retrouve potentiellement en première ligne et ses effectifs pourraient “ fondre de 42% et sa flotte de de 49%”.

 « La direction a dû recapitaliser (à hauteur de 230 millions d’euros selon La Tribune, ndlr). Si tel n’avait pas été le cas, alors la compagnie régionale aurait dû être déclarée en faillite, »

Cette recapitalisation permet donc un “sursis” à Hop! mais jusqu’à quand ? Sachant qu’ils ont perdu une partie de leurs réseau qui a été récupéré par leur concurrent Transavia.

Une source de revenu toujours quasiment à l’arrêt

Comme dit précédemment les vols nationaux ou dans l’espace Schengen ont repris une fréquence “quasi” normale ce qui constitue un point positif. La partie négative se situe plus sur le fait que les vols long courriers sont très peu voir trop peu fréquents !

 

« Sauf que c’est là dessus que la compagnie dégage des bénéfices, aujourd’hui nous n’avons pas trop d’espoir sur ce réseau à court terme, avec ce qu’il se passe aux Etats-Unis et en Asie”

Entre le protectionnisme Asiatique qui se remet de plus en plus en place et l’épidémie qui repart de plus belle et de l’autre côté de l’Atlantique ou le nombres de cas flambent ou politique et mesures sanitaires n’arrivent pas à s’entendre. On ne peut pas dire que Air France soit bien loti…

Des projections de plus en plus déséquilibrées 

Ayant été dans l’obligation de contracter un emprunt lié à l’immobilisation du pays, Air France a donc dû faire jouer sa boule de cristal et préparer un plan de reprise daté, etc. Hors son plan avait prévu un retour à la normale en septembre 2020 et on ne va pas se mentir l’etat actuel des choses et au vue de l’évolution cela nous laisse un peu sceptique.. Malgré un emprunt de 7 milliards d’euros (pour une entreprise qui fait 14 milliards de CA annuels) il semble donc que cela soit un peu “juste” sachant qu’en plus de préparer l’avenir, cet argent doit aussi servir à régler les frais actuels (factures, remboursement de billets, etc.). Néanmoins seul l’avenir nous le diras et nous verrons en temps voulu (septembre / octobre) si Air France tient le choc ou aura donc besoin (ou non) de l’assistance de l’Etat.

 

Ecrit par Flybot  (Guillaume Rolland) le 16/07/2020

Partager

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Logo-Flybot-Blanc

Copyright Flybot © 2019 

Suivez - nous :

Adresse : 27 rue d’Aubuisson, Toulouse
Email : contact@flybot.me
Tél : (+33) 6 51 60 27 62